Georges-Henri Pingusson - ein Architekt der l'Union des Artistes modernes (UAM)

- ein Stadtplaner und Architekt an der Seite von Robert-Mallet-Stevens, Tony Garnier, Le Corbusier, Auguste Perret, Marcel Lods, André Lurcat, Jean Prouvè, etc.

 

von Alfred Werner Maurer.

In Vorbereitung Philologus  2010 Verlag Basel /CH

Inhalt:

- Gesamtwerk und sein Wirken als Architekt und Stadtplaner

 - Sein Schaffen als  Leiter des Wiederaufbaues im Saarland von 1945 bis 1950

 

Biographie Georges-Henri Pingusson:Georges-Henri Pingusson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Aus Wikipedia, der freien Enzyklopädie.

 

Georges-Henri Pingusson (né à Clermont-Ferrand le 26 juillet 1894 , mort à Paris le 22 octobre 1978 ) est un architecte, urbaniste, enseignant et ingénieur français. Georges-Henri Pingusson (in Clermont geboren-Ferrand am 26 Juli 1894, in Paris am 22 Oktober 1978 gestorben) ist ein Architekt, Planer, Ingenieur, Lehrer und Französisch.

Sommaire Zusammenfassung

[masquer]

[ modifier ] Biographie [Bearbeiten] Biographie

Après son diplôme d'ingénieur obtenu à l'École supérieure de mécanique et d'électricité en 1913 et la Première Guerre mondiale , il étudie l'architecture de 1919 à 1925 dans les ateliers de Gustave Umbdenstock et de Paul Tournon à l' École nationale supérieure des beaux-arts de Paris. Nach seinem Ingenieur-Studium an der Hochschule für Maschinenbau und Elektrizität im Jahr 1913 gewonnen und die Erste Welt Krieg, er studierte Architektur von 1919 bis 1925 in den Werkstätten Gustave Umbdenstock und Paul Tournon der National School Supérieure des Beaux-Arts in Paris.

Il entame sa carrière en réalisant une architecture balnéaire assez traditionnelle. Er begann seine Karriere, indem Sie ein schönes Meer traditionellen Architektur. Mais dans les années 1930, il change brutalement d'optique et se tourne vers le mouvement moderne. Doch in den 1930er Jahren, es ändert sich plötzlich von optischen und wendet sich an die Moderne. Il participe à l' Union des Artistes modernes (UAM) aux côtés de Robert Mallet-Stevens , Tony Garnier , Le Corbusier , Auguste Perret , Marcel Lods , André Lurçat , Jean Prouvé , etc. Er nahm an der Union des Artistes Modernes (UAM) neben Robert Mallet-Stevens, Tony Garnier, Le Corbusier, Auguste Perret, Marcel Lods, Andre Lurcat, Jean Prouvé, etc.. Il entre par ailleurs au comité de rédaction de la revue L'Architecture Aujourd'hui . Es kommt auch in der Redaktion der Zeitschrift Architektur heute.

Architecte en chef de la reconstruction de la Sarre de 1945 à 1950 [ 1 ] puis du département de la Moselle (de 1946 à 1957), il participe aux plans d' urbanisme de Sarrebruck , Metz , Sarreguemines et Briey (avec Le Corbusier qui y réalise une unité d'habitation). Chefarchitekt des Wiederaufbaus der Saar 1945 bis 1950 [1] und der Abteilung der Mosel (1946 bis 1957) nahm er an der Planung der Stadtentwicklung von Saarbrücken, Metz, Sarreguemines und Briey (mit Le Corbusier, die erreicht eine Wohnung). Il réalise en Lorraine un grand nombre de logements mais aussi d'églises. Er machte Lorraine eine große Zahl der Haushalte, sondern auch Kirchen.

Son chef d'œuvre est sans conteste le mémorial des martyrs de la déportation situé au bout de l' Ile de la Cité à Paris. Sein Meisterwerk ist zweifellos die Gedenkstätte der Märtyrer der Deportation am Ende befindet sich die Ile de la Cité in Paris.

Il enseigne en tant que chef d'atelier à l' École nationale supérieure des beaux-arts de Paris puis à l'école d'architecture de Nanterre . Er lehrt als Vorarbeiter an der Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts in Paris und an der School of Architecture in Nanterre.

Son dernier projet, dont il ne put voir l'achèvement (il meurt à 82 ans pendant le déroulement des études), est la construction d'un ensemble de logements sociaux dans une portion de rempart d'un village ancien fortifié à Grillon (Vaucluse) . Sein neuestes Projekt, das er nicht die Vollendung sehen konnte (er starb im Alter von 82 während des Studiums), baut ein Wohnprojekt in einem Teil aus einem Wall der alten befestigten Dorf Grillon (Vaucluse ).

[ modifier ] Principales réalisations [Bearbeiten] Zu den wichtigsten Ergebnissen

[ modifier ] Notes et références [Bearbeiten] Anmerkungen und Verweise

  1. ? Voir l'article de Rémi Baudouï, « La Reconstruction française en Sarre (1945-1950) », XX e siècle, revue d'histoire , n° 29, 1991, pp. ? Siehe den Artikel von Remi Baudou ", den Wiederaufbau in Französisch Sarre (1945-1950), Zeitgeschichte-Magazin, Nr. 29, 1991, pp. 57-66 [ lire en ligne ] 57-66 [lesen Sie online] [archive]
  2. ? Cf. ? Vgl. la Fiche d'inventaire et les photographies [archive] sur le site de l'Inventaire du patrimoine das Inventarverzeichnis und Fotos [archive] auf der Website der Heritage Inventory
  3. ? Fiche d'inventaire et photographies [archive] sur le site de l'Inventaire du patrimoine ? Inventory Form und Fotos [archive] auf der Website der Heritage Inventory
  4. ? Notice [archive] sur le site de la DRAC PACA ? Hinweis [archive] auf der Website der DRAC PACA
  5. ? Cf. ? Vgl. Le Dossier d'inventaire [archive] de la Centrale Arrighi sur le Site de l'inventaire du patrimoine Die den Inventaren [archive] des Central Arrighi auf der Website des Erbes Inventar
  6. ? Fiche technique [archive] sur le site du Patrimoine du XX e siècle du Ministère de la culture ? Noten [archive] auf dem Weltkulturerbe des zwanzigsten Jahrhunderts das Ministerium für Kultur
  7. ? Voir Elisabeth Vitou, « Paris, Mémorial de la Déportation, Georges-Henri Pingusson, 1894-1978 », AMC , n°19-1988, p. ? Siehe Elisabeth Vitou, "Paris, Gedenkstätte für die Deportation, Georges-Henri Pingusson, 1894-1978", AMC, Nr. 19-1988, S. 68-79. 68-79. Voir aussi la Présentation [archive] sur le site de l'Académie de Rouen Siehe auch die Präsentation [archive] auf der Website der Akademie von Rouen
  8. ? Notice [archive] sur l'histoire de l'église ? Anmerkungen [archive] über die Geschichte der Kirche

[ modifier ] Bibliographie [Bearbeiten] Literatur

[ modifier ] Liens externes [Bearbeiten] Externe Links

Ce document provient de « http://fr.wikipedia.org/wiki/Georges-Henri_Pingusson ». Von "http://fr.wikipedia.org/wiki/Georges-Henri_Pingusson.
 
 

Sommaire Zusammenfassung

[masquer]

[ modifier ] Biographie [Bearbeiten] Biographie

Après son diplôme d'ingénieur obtenu à l'École supérieure de mécanique et d'électricité en 1913 et la Première Guerre mondiale , il étudie l'architecture de 1919 à 1925 dans les ateliers de Gustave Umbdenstock et de Paul Tournon à l' École nationale supérieure des beaux-arts de Paris. Nach seinem Ingenieur-Studium an der Hochschule für Maschinenbau und Elektrizität im Jahr 1913 gewonnen und die Erste Welt Krieg, er studierte Architektur von 1919 bis 1925 in den Werkstätten Gustave Umbdenstock und Paul Tournon der National School Supérieure des Beaux-Arts in Paris.

Il entame sa carrière en réalisant une architecture balnéaire assez traditionnelle. Er begann seine Karriere, indem Sie ein schönes Meer traditionellen Architektur. Mais dans les années 1930, il change brutalement d'optique et se tourne vers le mouvement moderne. Doch in den 1930er Jahren, es ändert sich plötzlich von optischen und wendet sich an die Moderne. Il participe à l' Union des Artistes modernes (UAM) aux côtés de Robert Mallet-Stevens , Tony Garnier , Le Corbusier , Auguste Perret , Marcel Lods , André Lurçat , Jean Prouvé , etc. Er nahm an der Union des Artistes Modernes (UAM) neben Robert Mallet-Stevens,Tony Garnier,Le Corbusier,Auguste Perret,Marcel Lods,Andre Lurcat,Jean Prouvé, etc.. Il entre par ailleurs au comité de rédaction de la revue L'Architecture Aujourd'hui . Es kommt auch in der Redaktion der Zeitschrift Architektur heute.

Architecte en chef de la reconstruction de la Sarre de 1945 à 1950 [ 1 ] puis du département de la Moselle (de 1946 à 1957), il participe aux plans d' urbanisme de Sarrebruck , Metz , Sarreguemines et Briey (avec Le Corbusier qui y réalise une unité d'habitation). Chefarchitekt des Wiederaufbaus der Saar 1945 bis 1950 [1] und der Abteilung der Mosel (1946 bis 1957) nahm er an der Planung der Stadtentwicklung von Saarbrücken,Metz,Sarreguemines und Briey (mit Le Corbusier, die erreicht eine Wohnung). Il réalise en Lorraine un grand nombre de logements mais aussi d'églises. Er machte Lorraine eine große Zahl der Haushalte, sondern auch Kirchen.

Son chef d'œuvre est sans conteste le mémorial des martyrs de la déportation situé au bout de l' Ile de la Cité à Paris. Sein Meisterwerk ist zweifellos die Gedenkstätte der Märtyrer der Deportation am Ende befindet sich die Ile de la Cité in Paris.

Il enseigne en tant que chef d'atelier à l' École nationale supérieure des beaux-arts de Paris puis à l'école d'architecture de Nanterre . Er lehrt als Vorarbeiter an der Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts in Paris und an der School of Architecture in Nanterre.

Son dernier projet, dont il ne put voir l'achèvement (il meurt à 82 ans pendant le déroulement des études), est la construction d'un ensemble de logements sociaux dans une portion de rempart d'un village ancien fortifié à Grillon (Vaucluse) . Sein neuestes Projekt, das er nicht die Vollendung sehen konnte (er starb im Alter von 82 während des Studiums), baut ein Wohnprojekt in einem Teil aus einem Wall der alten befestigten Dorf Grillon (Vaucluse ).

[ modifier ] Principales réalisations [Bearbeiten] Zu den wichtigsten Ergebnissen

[ modifier ] Notes et références [Bearbeiten] Anmerkungen und Verweise

  1. ? Voir l'article de Rémi Baudouï, « La Reconstruction française en Sarre (1945-1950) », XX e siècle, revue d'histoire , n° 29, 1991, pp. ? Siehe den Artikel von Remi Baudou ", den Wiederaufbau in Französisch Sarre (1945-1950), Zeitgeschichte-Magazin, Nr. 29, 1991, pp. 57-66 [ lire en ligne ] 57-66 [lesen Sie online] [archive]
  2. ? Cf. ? Vgl. la Fiche d'inventaire et les photographies [archive] sur le site de l'Inventaire du patrimoine das Inventarverzeichnis und Fotos [archive] auf der Website der Heritage Inventory
  3. ? Fiche d'inventaire et photographies [archive] sur le site de l'Inventaire du patrimoine ? Inventory Form und Fotos [archive] auf der Website der Heritage Inventory
  4. ? Notice [archive] sur le site de la DRAC PACA ? Hinweis [archive] auf der Website der DRAC PACA
  5. ? Cf. ? Vgl. Le Dossier d'inventaire [archive] de la Centrale Arrighi sur le Site de l'inventaire du patrimoine Die den Inventaren [archive] des Central Arrighi auf der Website des Erbes Inventar
  6. ? Fiche technique [archive] sur le site du Patrimoine du XX e siècle du Ministère de la culture ? Noten [archive] auf dem Weltkulturerbe des zwanzigsten Jahrhunderts das Ministerium für Kultur
  7. ? Voir Elisabeth Vitou, « Paris, Mémorial de la Déportation, Georges-Henri Pingusson, 1894-1978 », AMC , n°19-1988, p. ? Siehe Elisabeth Vitou, "Paris, Gedenkstätte für die Deportation, Georges-Henri Pingusson, 1894-1978", AMC, Nr. 19-1988, S. 68-79. 68-79. Voir aussi la Présentation [archive] sur le site de l'Académie de Rouen Siehe auch die Präsentation [archive] auf der Website der Akademie von Rouen
  8. ? Notice [archive] sur l'histoire de l'église ? Anmerkungen [archive] über die Geschichte der Kirche

[ modifier ] Bibliographie [Bearbeiten] Literatur

[ modifier ] Liens externes [Bearbeiten] Externe Links

 
Créer un livre Erstellen Sie ein Buch
 

 

 

Georges-Henri Pingusson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

 

Georges-Henri Pingusson (né à Clermont-Ferrand le 26 juillet 1894, mort à Paris le 22 octobre 1978) est un architecte, urbaniste, enseignant et ingénieur français.

Sommaire

[masquer]

Biographie [modifier]

Après son diplôme d'ingénieur obtenu à l'École supérieure de mécanique et d'électricité en 1913 et la Première Guerre mondiale, il étudie l'architecture de 1919 à 1925 dans les ateliers de Gustave Umbdenstock et de Paul Tournon à l'École nationale supérieure des beaux-arts de Paris.

Il entame sa carrière en réalisant une architecture balnéaire assez traditionnelle. Mais dans les années 1930, il change brutalement d'optique et se tourne vers le mouvement moderne. Il participe à l'Union des Artistes modernes (UAM) aux côtés de Robert Mallet-Stevens, Tony Garnier, Le Corbusier, Auguste Perret, Marcel Lods, André Lurçat, Jean Prouvé, etc. Il entre par ailleurs au comité de rédaction de la revue L'Architecture Aujourd'hui.

Architecte en chef de la reconstruction de la Sarre de 1945 à 1950[1] puis du département de la Moselle (de 1946 à 1957), il participe aux plans d’urbanisme de Sarrebruck, Metz, Sarreguemines et Briey (avec Le Corbusier qui y réalise une unité d’habitation). Il réalise en Lorraine un grand nombre de logements mais aussi d'églises.

Son chef d'œuvre est sans conteste le mémorial des martyrs de la déportation situé au bout de l'Ile de la Cité à Paris.

Il enseigne en tant que chef d'atelier à l'École nationale supérieure des beaux-arts de Paris puis à l'école d'architecture de Nanterre.

Son dernier projet, dont il ne put voir l'achèvement (il meurt à 82 ans pendant le déroulement des études), est la construction d'un ensemble de logements sociaux dans une portion de rempart d'un village ancien fortifié à Grillon (Vaucluse).

Principales réalisations [modifier]

Notes et références [modifier]

  1. ? Voir l'article de Rémi Baudouï, « La Reconstruction française en Sarre (1945-1950) », XXe siècle, revue d'histoire, n° 29, 1991, pp. 57-66 [lire en ligne [archive]]
  2. ? Cf. la Fiche d'inventaire et les photographies [archive] sur le site de l'Inventaire du patrimoine
  3. ? Fiche d'inventaire et photographies [archive] sur le site de l'Inventaire du patrimoine
  4. ? Notice [archive] sur le site de la DRAC PACA
  5. ? Cf. Le Dossier d'inventaire [archive] de la Centrale Arrighi sur le Site de l'inventaire du patrimoine
  6. ? Fiche technique [archive] sur le site du Patrimoine du XXe siècle du Ministère de la culture
  7. ? Voir Elisabeth Vitou, « Paris, Mémorial de la Déportation, Georges-Henri Pingusson, 1894-1978 », AMC, n°19-1988, p. 68-79. Voir aussi la Présentation [archive] sur le site de l'Académie de Rouen
  8. ? Notice [archive] sur l'histoire de l'église

Bibliographie [modifier]

Liens externes [modifier]

Ce document provient de « http://fr.wikipedia.org/wiki/Georges-Henri_Pingusson ».
 
Affichages
Outils personnels